Des murs traditionnels pour la biodiversité

La Fédération Départementale des Chasseurs du Doubs a organisé le samedi dernier l’activité suivant:

restauration-mur-traditionnel

 

Malheureusement je n’ai pu participer mais je voulais le diffuser pour l’importance qu’a pour la biodiversité et spécialement pour les populations de petit mustélidés, l’hermine et la belette. Beaucoup des traces que je trouve sur mes tubes de suivi des empreintes sont placées sur murs traditionnels.

Le problème des campagnols et autres pestes agricoles est un problème aussi d’homogénéisation paysagère comme vous pouvez constater dans cette article:

Bianchi, F. J. J. A., Booij, C. J. H., & Tscharntke, T. (2006). Sustainable pest regulation in agricultural landscapes: a review on landscape composition, biodiversity and natural pest control. Proceedings of the Royal Society of London B: Biological Sciences, 273(1595), 1715-1727.

La présence de ces murs aide aux populations des petits mustélidés et autres prédateurs, que mangent des campagnols et potentiellement aident à diminuer les dégâts des campagnols.

20161126-mur-gonsans-b-vuillemin-et-g-pourchet-11

Merci a Marie Salomon pour ces photos et flyer.

20161126-mur-gonsans-b-vuillemin-et-g-pourchet-2

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s